L’entomophagie, pouvez-vous m’en dire plus ?

Une pratique ancestrale mais encore peu répandue dans nos contrées européennes. L’entomophagie consiste en réalité à consommer régulièrement ou à ajouter des insectes comestibles dans son alimentation quotidienne.

entomophagie en brochettes

Manger des insectes comestibles, plus facile à dire qu’à faire. Pour cela, il faut déjà dépasser nos propres limitations et être capable de dépasser notre barrière psychologique. C’est là tout l’objet de notre site web, faciliter votre introduction à l’entomophagie !

Une pratique pourtant ancienne

Si le fait de consommer des insectes comestibles provoque une grimace dans nos contrées occidentales, c’est tout simplement parce que nous en avons perdu l’habitude. L’invention de l’agriculture, puis la pratique de la chasse ont permis à l’Homme de se passer complètement de ce type de nourriture, plus difficile à appréhender et à capturer. Mais ce dégoût provoqué par l’idée de consommer ce genre de nourriture est renforcé par les médias qui alimentent cette sensation, en associant cette consommation à un défi. Comme toutes les premières fois, découvrir les insectes comestibles sous un angle culinaire peut fait  peur. Cependant, si l’on respecte toutes les précautions en matière d’hygiène, il n’y a absolument rien à craindre. Notre corps contient tous enzymes nécessaires à la digestion de ces animaux ainsi que de leurs carapaces.

Alors, les insectes, bientôt dans notre assiette ? Est-ce envisageable ? Un jour sans doute, si l’on en croit les prévisions des experts et les recommandations de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture)

Surprenants, ces insectes…

Si on vous dit que dans un pâturage, il y’a plus de viande en dessous de la terre qu’au-dessus ? Cela vous surprend ? Si on vous dit que l’ensemble des insectes du monde entier pèse au moins autant que tous les mammifères de la planète réunis (hommes y compris). Surprenant, non ? Le sol de la forêt amazonienne est ainsi recouvert de déjections d’insectes. Il y’a plus de 1400 espèces comestibles, et beaucoup d’espèces sont encore à découvrir.

Pourquoi la consommation d’insectes a-t-elle tellement de mal à s’installer ? Et bien l’image des insectes dans l’inconscient collectif est un frein à la consommation d’insectes. Ils sont en effet vus comme nuisibles. Ils provoquent le dégoût , car nous les pensons vecteurs de maladies, de microbes et ils sont associés dans nos esprits aux champignons et moisissures. Donc, c’est d’abord cette image qu’il faudra combattre avant de pouvoir espérer une quelconque avancée dans la consommation d’insectes dans les pays occidentaux.

Ou puis-je trouver des insectes comestibles ?

Et bien ici même ! Tout à fait, au milieux de tous ses idées de cadeaux pour geek, ses alcools étranges et autre sauces piquantes, Crokfun propose aussi une collection très impressionnante d’insectes comestibles d’ou vous serrez surement capable de trouvez des sucettes aux insectes ou des chocolats aux fourmis. Tout ce qu’il faut pour assouvir ses envies d’entomophagie !

 

entomophagie

Le dessin résume très bien ce que signifie l’entomophagie

Entomophagie, pratique de plus en plus populaire

L’entomophagie, pas encore tout à fait populaire il y a encore quelques années, a commencé à intriguer les gens. Ronald L. Taylor et Barbara J. Carter ont publié se divertir avec les insectes en 1976, il y a donc très longtemps déjà. Il est possible que les Occidentaux s’intéressent de plus en plus aux insectes comestibles pour des questions environnementales. Les Chefs cuisiniers devront donc être à l’avant-garde de la révolution entomophagique si l’on veut que cette pratique se développe. L’on compare souvent l’entomophagie aux sushis, c’est une chose de manger des sushis préparés par un cuisinier talentueux, mais c’en est une autre de le faire à la maison. C’est  pourquoi il est conseillé de se renseigner sur la manière de cuisiner les insectes avant d’en acheter, mais ne vous inquiétez pas pour cela, un livre vient justement  de sortir à ce sujet!

Une artiste de formation, Martinez fonde sa cuisine sur les traditions culinaires mexicaines préhispaniques, mais ce qui la distingue dans le monde de l’entomologie est sa présentation. Elle crée des tacos croustillants  chargés avec des oignons marinés, du formage frais, et de la crème glacée à la vanille locale et garnie de vers de farine de caramel. Les plats sont destinés à attirer des gens qui ne seraient normalement pas attirés par le fait de manger des insectes.  Il est maintenant à espérer que les insectes s’étendront non plus uniquement à la cuisine haut de gamme, mais aussi à des restaurants plus ordinaires.

Bien que beaucoup comparent le fait de manger des insectes au fait de manger des sushis, il faut noter qu’au départ, beaucoup d’Occidentaux ont hésité à prendre leur repas sur des poissons crus et on peut soupçonner que l’aversion pour les insectes est encore plus profonde. Alors que les Occidentaux on vite perçu les sushis comme une cuisine exotique d’un pays étranger,  ils pensent encore trop souvent que les insectes comestibles sont une cuisine de basse classe.

Espérons alors que les restaurants haut de gamme et les livres de cuisine sur les insectes les feront changer d’avis. Car non seulement les insectes sont un moyen de se nourrir facilement, mais ils permettent aussi de préserver la planète des dégâts considérables que cause la production de viande et permettre enfin de se nourrir de manière saine et équilibrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *