Nourriture pour zombie : choix difficile !

Le regretté Dr Albert Rossum, directeur de l’Institut d’études post-mortem à O’Bannon a recommandé un régime alimentaire « tout-cerveau » pour les zombies.

Dr Rossum, expert en nutrition Zombie

Dr Rossum, expert en nutrition Zombie se tient sur une chair faisant face à ses pairs universitaires.

« Nos recherches indiquent que les cerveaux humains (encore vivants) ne sont pas seulement la pierre angulaire d’une alimentation saine, ils sont même la seule nourriture qu’un zombie adulte actif devrait consommer » : nous dévoile le Dr Rossum, et de continuer : « Un zombie doit manger au  quotidien 1kg de cerveau afin d’avoir tous les sucres essentiels au ralentissement du processus de décomposition. »

L’analyse du Dr Rossum contredit  la cuisine traditionnelle de zombie, qui se compose de cinq à sept portions quotidiennes de cœurs humains, de trois à quatre portions de foie ou de globes oculaires, et deux portions de cerveau.

«Idéalement, le cerveau devrait être consommé frais, directement prélevé depuis le crâne de la victime », déclare le Dr Rossum, ce dernier étant largement considéré comme le premier expert mondial dans le domaine de la nutrition pour morts-vivants.

Scepticisme de la part des experts en Zombie

Les nutritionnistes de la Fondation pour la santé des Zombies (FPSZ) étaient malgré tout encore dédaigneux suite à l’annonce du Dr Rossum.

Voici leurs réponses :

« Le plan alimentaire du docteur n’est pas celui que nous préconisons ! Le repas doit être composé de cerveau, de colonne vertébrale ainsi que d’un peu d’intestins. Ceci est le meilleur moyen de préserver la santé d’un zombie robuste. »

Pyramide alimentaire zombie

Une petite représentation graphique pour vous faire une idée du régime alimentaire Zombie

« Des études ont montré que les zombies qui suivent les recommandations de la FPSZ peuvent être arrêtés avec une seule balle dans le tronc cérébral», riposte le Dr Rossum. « D’autre part, nos études ont prouvé que les zombies qui ne mangent que du cerveau ne peuvent être arrêté par quoi que ce soit. »

Les détracteurs du Dr Rossum sont prompts à souligner qu’un pourcentage élevé des zombies utilisés dans ses études sont de jeunes mort-vivants, beaucoup sont encore dans leur adolescence. De tels individus sont trop sains et trop récemment décédés pour que son analyse puisse être jugée fiable à long terme.

Les critiques ont aussi insisté sur le fait qu’un régime composé exclusivement de cerveaux serait trop monotone pour que tous les zombies le suivent.

Comme nous avons pu le voir, il y a encore beaucoup de place pour la variété alimentaire des zombies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *